Les robots et le nucléaire

Posted: 27th April 2011 by Emmanuel Romagnoli in News

L’accident de Fukushima au Japon est désormais classé “niveau 7″ comme celui de Tchernobyl dont on vient de fêter le 25ème anniversaire. A l’époque des liquidateurs ont été exposés à de très fortes radiations pour intervenir sur la centrale et il en est de même actuellement au Japon. Ce pays étant réputé pour son avance technologique en matière de robotique, il est légitime de s’interroger sur les raisons pour lesquels le Japon n’envoie pas des robots aux abords de la centrale plutôt que des hommes.

Bien que cela puisse paraître étonnant, le Japon ne dispose quasiment pas de robots adaptés. En effet, les robots intervenant dans de tels milieux doivent être “durcis” afin que leurs circuits électroniques puissent “encaisser” les fortes radiations.

En Europe, deux entreprises ont mis au point des robots capables d’opérer au sein des centrales :

  • KHG (Kerntechnische Hilfsdienste GmbH) en Allemagne
  • Intra en France

En ce qui concerne Intra, il s’agit d’un GIE mis en place par le CEA, Areva et EDF (cf. http://www.groupe-intra.com) qui propose des robots pouvant intervenir à l’extérieur comme à l’intérieur des centrales pour effectuer des prélévements ou ouvrir des vannes.

YouTube Preview Image YouTube Preview Image

De tels robots devaient être expédiés le 19 mars par Areva mais l’offre fut finalement déclinée par le Japon qui jugeaient ces robots inadaptés (cf. aide française déclinée).

Le pays a finalement pu déployer 23 de ses propres robots pour effectuer des mesures de radioactivités (cf. Japan sends team of 23 rescue robots that withstand radiation to fukushima)

YouTube Preview Image
Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google Bookmarks
  • Blogplay